• Dix-sept mois seulement après sa nomination à la tête de la préfecture de l'Ain, Catherine Sarlandie de la Robertie, quittera son poste fin janvier. Elle sera remplacée par l'actuelle préfète des Landes, Cécile Bigot-Dekeyzer, une habituée de l'administration, mais surtout des questions agricoles et écologiques. 

    Ain Fil d’actu
  • Lors de sa dernière tournée sur les étangs de la Dombes, l'Office français de la biodiversité (OFB) a découvert la dépouille de 10 oiseaux sauvages sur les communes de Lapeyrouse, Versailleux et Saint-Paul-de-Varax. Plusieurs d'entre eux seront analysés pour savoir s'ils sont positifs à l'influenza aviaire. De quoi accroître le risque de contamination pour les éleveurs de volailles. 

    Ain Fil d’actu
  • La revalorisation générale des salaires pour les métiers de la production agricole et des Cuma entrera en application au plus tard le 1er janvier. Les salariés des entreprises de travaux agricoles et du paysage bénéficient aussi d'une révision à la hausse des salaires minimaux.

  • A l'occasion de la semaine du foncier, le syndicat agricole a mené plusieurs actions de communication dans toute la France. Dans l'Ain, les JA s'inquiètent de la perte de 700 ha de terres agricoles par an et ont installé plusieurs bâches dénonçant l'artificialisation des sols. 

    Ain Fil d’actu Syndical
  • Le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a confirmé le 20 octobre au Sénat, durant la séance de questions au gouvernement, que le cancer de la prostate lié aux pesticides sera bientôt reconnu maladie professionnelle. « Je vous l'annonce : oui, je prendrai le décret, conformément à l'avis de la Commission supérieure des maladies professionnelles en agriculture (Cosmap), permettant d'établir ce tableau de maladie professionnelle », a-t-il déclaré sans pour autant annoncer d'échéance. Il a précisé que cette reconnaissance vaudra « pour ceux qui utilisent des pesticides à des fins professionnelles ». Le ministre de l’Agriculture suit ainsi l'avis de la Cosmap émis le 12 octobre dernier. Ce jour-là, les associations de victimes, organisations patronales et salariales qui siègent à la Cosmap ont voté à l'unanimité en faveur de la création de ce nouveau tableau de maladie professionnelle au régime agricole. Les conditions de la reconnaissance restent cependant à définir par le gouvernement, alors qu'elles cristallisent des désaccords entre les partenaires sociaux. Il faut « la mise en place d'un cadre réaliste » vu « le caractère multicausal » du cancer de la prostate et « le poids du facteur âge », indique le ministère.

    LM

     

     

  • L’association des maires ruraux de France (AMRF) qui fête en 2021 son cinquantenaire a organisé son congrès dans l’Yonne sur le thème « La femme, la commune et la République ». L’occasion pour le gouvernement de réaliser son 3e comité interministériel à la ruralité.

  • Comme pour les autres établissements scolaires, les lycées agricoles et MFR du département entament leur rentrée avec une recrudescence générale du nombre d’élèves et contrairement à l’an passé un contexte sanitaire qui a pu profiter au recrutement des élèves par les entreprises. 
     

    Ain Fil d’actu
  • Initialement prévue le 20 août, la date limite d'implantation de cultures dérobées SIE, obligatoire dans le cadre du "paiement vert" de la Pac a été décalée au 3 septembre pour le département de l'Ain, sur validation du Ministère de l'Agriculture à la suite d'une demande des syndicats agricoles et organisations professionnelles. 

    Ain Fil d’actu Syndical Végétal
  • Pendant l’année scolaire, les étudiants de BTSA agronomie et productions végétales du lycée Le Valentin dans la Drôme ont interrogé sous différentes formes les organisations collectives agricoles. Dans une démarche autonome, professionnelle et créative, ils ont souhaité comprendre leur volonté de s’investir dans des collectifs. Découverte.

  • Le Conseil de l’agriculture française (CAF) a présenté, le 30 juin, un plan d’actions pour prévenir le mal-être des agriculteurs. Le ministre de l’Agriculture devrait s’inspirer d’une partie de ces propositions pour présenter un dispositif gouvernemental à la rentrée de septembre.

  • Le congé paternité passera de 11 à 25 jours le 1er juillet. Les non-salariés agricoles pourront bénéficier de cette rallonge et la fractionner à leur convenance, sous certaines conditions, pour toucher l'indemnité de remplacement. Même chose pour les salariés agricoles qui bénéficient, en plus, de l'actuel congé de naissance de trois jours.

  • Lancée en 2020 en réponse à la crise sanitaire, l’aide financière allouée aux saisonniers du secteur agricole pour leur logement est prolongée pour la saison 2021. Faiblement utilisé, ce soutien direct permet pourtant à un salarié agricole de toucher jusqu’à 600 € pour financer son hébergement.

  • Jean-Pierre Taite, vice-président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, aux côtés de Damien Abad et Stéphanie Pernod-Beaudon, députés de l’Ain, et Sylvie Goy-Chavent, sénatatrice de l’Ain, ont rencontré les viticulteurs du Cerdon touchés par le gel la semaine dernière. Jean-Pierre Taite a promis une aide de 15 M d'euros à répartir sur la région. 

    Ain Fil d’actu Viticulture