• Le ministère de l'Agriculture a présenté les avancées de ses travaux sur la déclinaison française du 1er pilier de la future Pac. La DGPE (ministère) a notamment précisé son scénario d'aide bovine à l'UGB, qui inclurait un montant différent selon que l'animal primé soit laitier ou allaitant.

  • Si les températures ont été globalement proches des normales de saison en mars, la pluviométrie a été en revanche très déficitaire. Largement dominé par un anticyclone, le troisième mois de l’année a été particulièrement ensoleillé mais surtout très sec.

    Viticulture
  • Ce vendredi 9 avril, la Coopération agricole Auvergne-Rhône-Alpes tenait son assemblée générale annuelle. L’occasion de revenir sur une année 2020 perturbée par la crise du coronavirus, d’aborder le projet 2030 et de discuter d’une thématique d’avenir : la souveraineté alimentaire.

  • Pas de renouvellement des générations sans prix rémunérateurs pour Jeunes agriculteurs d’Auvergne Rhône-Alpes (JA Aura). À l’occasion de son assemblée générale, le syndicat des jeunes agriculteurs a demandé des comptes à des représentants de coopératives et de GMS.

  • L’épisode de gel survenu la semaine dernière a bousculé les agendas. Elus locaux, responsables professionnels et politiques se sont pressés sur le terrain dès les premières heures pour constater les dégâts et apporter leur soutien aux agriculteurs sinistrés. Le Premier ministre a promis le 10 avril des aides exceptionnelles et rapides.

  • Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a réuni, le 12 avril dans la matinée, les principaux responsables des organismes agricoles, à l’exception des syndicats, pour faire le point sur les dégâts de gel des nuits des 6, 7 et 8 avril.  

  • Le gel a frappé durement la semaine dernière, particulièrement dans la nuit du 7 ou 8 avril. Tous les départements de la région ont été impactés. De lourdes pertes sont redoutées pour les productions végétales régionales. Tour d’horizon.

  • À l'issue d'une rencontre en Côte d'Or le 23 mars avec le préfet référent loup, les éleveurs auraient obtenu des critères de non-protégeabilité individuels pour les nouveaux territoires colonisés par le loup. Claude Font, référent du dossier loup à la Fédération nationale ovine (FNO) en détaille les contours attendus, et appelle à une publication rapide des textes réglementaires.

  • La filière porcine attend que le ministère de l'Agriculture précise par instruction les conditions dans lesquelles certains éleveurs pourront continuer à castrer les porcelets, après le 1er janvier 2022. Pour David Le Blanc, avocat et président de la section Bretagne de l'AFDR (Association française de droit rural), cette instruction aura principalement pour cadre le décret du 18 décembre 2020 qui interdit les « souffrances inutiles », et devra être la plus précise possible.

  • « Territoires ruraux, acteurs clefs d’un nouveau modèle de développement rural ». Tel était le thème du débat en ligne organisé le 31 mars par l’association Familles Rurales. Et si la campagne était un territoire d’avenir ?

  • L’impressionnante mobilisation agricole de 25 départements lors de la journée du 25 mars a donné lieu mercredi à un rendez-vous avec le ministre de l’Agriculture. Les représentants d’Auvergne-Rhône-Alpes et du grand Massif central restent sur leur garde estimant « avoir été écoutés mais pas sûrs d’avoir été entendus ».