AGRIVOLTAÏSME
Panacée ou mirage ?

Margaux Legras-Maillet
-

Face aux sécheresse récurrentes et aux chaleurs intenses, installer des panneaux photovoltaïques sur ses parcelles agricoles prend une tournure intéressante, encouragée par la volonté du gouvernement de réduire les émissions carbone à l’horizon 2050. Mais face à la multiplication de projets, chambre d’agriculture et élus agricoles locaux s’interrogent sur la façon d’encadrer cette nouvelle activité sensée ne pas concurrencer ou supplanter la production agricole, mais bien la favoriser. Questions à Gaëtan Richard, élu et référent énergie et climat à la Chambre d’agriculture de l’Ain. 

Panacée ou mirage ?
L'essentiel des installations photovoltaïques au sol dans le département se situent sur des terrains déjà artificialisés ne pouvant accueillir une activité agricole. Néanmoins, la Chambre d'agriculture et la CDPENAF restent vigilantes face à l'afflux de projets se revendiquant de l'agrivoltaïsme. Photo/MLM

L'article est disponible à la lecture aux utilisteurs connectés

Découvrez nos offres