Publié le 29/06/2020 à 07:00 / Yolande CARRON

DRAAF JURA/

Un arrêté préfectoral de lutte contre la flavescence dorée de la vign e vient préciser la liste des communes en périmètre de lutte obligatoire ; les modalités et les mesures de surveillance ainsi que les mesures de lutte. Deux com munes de l’Ain, Jujurieux et Boyeux-Saint-Jérôme sont concernées.

Lutte collective et réglementée contre la flavescence dorée

La flavescence dorée est une maladie de la vigne causée par un phytoplasme qui provoque le dépérissement des ceps contaminés. Fortement épidémique, cette maladie est propagée par un insecte, la cicadelle de la flavescence dorée, Scaphoïdus titanus. Plusieurs foyers ont été attestés dans l'Ain pour la première fois l'année dernière à Jujurieux et Boyeux-Saint-Jérôme.
L'application des mesures de prévention, de surveillance et de lutte est une priorité pour la préservation du vignoble de notre région. L'arrêté préfectoral de lutte contre la flavescence dorée de la vigne précise, conformément aux dispositions de l'article L251-8 du code rural et de la pêche maritime : la liste des communes en périmètre de lutte obligatoire ; les modalités et les mesures de surveillance ; les mesures de lutte.
Tout propriétaire ou exploitant de vigne y compris les particuliers et les collectivités, sont soumis aux obligations de lutte prescrites. Ces mesures prévoient des traitements insecticides afin de limiter la présence de cicadelle, vecteur de la maladie, ainsi que l'arrachage des ceps contaminés (ceps isolés ou parcelles entières à partir de 20 % de contamination).

Les dispositions de cet arrêté préfectoral ont été présentées aux professionnels de la filière viticole et aux maires des communes concernées à l'occasion du comité technique et validées par consultation électronique des membres du conseil régional d'orientation des politiques sanitaires végétales.

Des contrôles pour une bonne application

L'organisme à vocation sanitaire dans le domaine végétal, Fredon Auvergne-Rhône-Alpes est chargé par délégation de mettre en oeuvre la prospection et de contrôler la bonne application des mesures de surveillance et de lutte définies par l'arrêté préfectoral. Les ceps malades devaient être arrachés au plus tard au 31 mars. Il est essentiel que les arrachages qui n'ont pas encore pu être effectués le soient avant le développement des cicadelles adultes car le vecteur accélère la propagation de la flavescence dorée. La direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (Draaf) et Fredon Auvergne-Rhône-Alpes suivent l'avancement de ces opérations en lien avec les maires des communes contaminées et les viticulteurs concernés. En cas de nécessité, des travaux d'office seront réalisés.
Toutes les informations relatives aux mesures de prévention, de surveillance et de lutte contre cet organisme nuisible et son vecteur sont sur le site internet de la Draaf : http://draaf.auvergne-rhone-alpes.agriculture.gouv.fr/Flavescence-doree-de-la-vigne

D'après communiqué de la Draaf Auvergne-Rhône-Alpes
Mots clés : VITICULTURE