Publié le 28/06/2020 à 05:00 / Yolande CARRON

AVICULTURE

Créé en 1955 par la famille Dubois, le couvoir du même nom, géré aujourd’hui par leurs deux fils Yvan et Jean-Claude, voit la troisième génération s’installer avec Christopher, 28 ans. Visite guidée d’une société qui compte dans le monde très fermé de l’accouvage.

Christopher, Jean-Claude et Yvan Dubois, 
une famille d’accouveurs passionnés.

En 1955 Gaston et Mireille Dubois se lancent dans l'accouvage sur la commune de Viriat. Au début des années 80, leurs deux fils, Yvan et Jean-Claude reprennent l'activité, qu'ils n'auront de cesse de faire fructifier avec passion et rigueur au fil des décennies. L'entreprise, qui produit du poussin label et fermier, emploie neuf salariés à temps plein et deux intérimaires. En 2020, le couvoir commercialise 3,4 millions de poussins (pour une prévision de 3,6 M l'an prochain), en majorité en label rouge (46 %), production fermière (40 %), ainsi que du poulet certifié (14 %). Des poussins d'un jour livrés à différents groupements de producteurs qui font du label, de l'Ain et des départements limitrophes (syndicat des volailles fermières de l'Ain, coopérative agricole drômoise Valsoleil, etc.). Les zones de livraison en volailles fermières comprennent les départements 01, 26, 71, 39, 90, 25, 21, la région Paca, ainsi que la Corse et l'Italie.

2 000 m² dédiés à l'accouvage

La société totalise plusieurs sites de production. A Viriat on trouve le couvoir proprement dit, soit plus de 2 000 m² de bâtiments construits sur le nouveau site en l'an 2000, d'une capacité de
500 000 œufs. Mais aussi des poulaillers qui abritent 7 600 reproducteurs. A l'Abergement-Clémenciat un autre site regroupe 6 000 reproducteurs, et un troisième dans la Meuse près de 5 000 poules. Les reproductrices sont quant à elles élevées dans des poussinières basées dans le Loiret (2 x 12 000). L'occasion pour Yvan Dubois de lancer un appel : « Nous recherchons activement des acteurs pour préparer la poule à faire de l'œuf en poussinière et augmenter la production dans l'Ain. Nous avons investi en 2018 près de 500 000 € dans le rallongement du couvoir, 600 m² en plus, et dans l'achat de nouvelles machines ».

 

Yvan Dubois, membre du conseil d’administration du syndicat national des accouveurs. Christopher Dubois, 28 ans, en cours d’installation.

 

De l'œuf au poussin: technicité et surveillance constante

Sur son site de Viriat, l'entreprise dispose de quatorze incubateurs et neuf éclosoirs. Les œufs sont stockés à environ 15°C de huit à dix jours en fonction des plannings. Puis sont incubés pendant dix-huit jours sur le site de Viriat, et restent enfin trois jours en éclosoirs. Les œufs sont retournés automatiquement toutes les heures pour éviter que l'embryon ne se colle à la coquille. Suivent la vaccination (pour prévenir les maladies de Marek, la maladie de Gumboro, la bronchite infectieuse et la coccidiose) et la préparation des commandes. En pleine saison (d'avril à fin août) les éclosions ont lieu du lundi au vendredi, et le reste de l'année, trois jours par semaine. La livraison est assurée par les deux chauffeurs de la société, les poussins étant conditionnés dans des caisses en plastique par lot de 100 et transportés à température constante entre 26 et 28°C. Un métier qu'Yvan Dubois exerce avec passion. « Si vous n'êtes pas passionné, mieux vaut faire autre chose. On travaille avec du vivant. On n'a pas droit à l'erreur. Un métier qui demande une présence permanente, de la rigueur et de la technicité », souligne celui qui a organisé à l'automne dernier de main de maître la tenue à Bourg-en-Bresse du congrès du syndicat national des accouveurs dont il est membre du conseil d'administration, ainsi que de celui de l'Afivol (l'interprofession avicole de la région Rhône-Alpes Auvergne) et de la filière avicole de l'Ain. Si aucune baisse d'activité n'a heureusement pas été enregistrée pendant le confinement, Yvan Dubois déplore toutefois l'annulation du Space, salon international de l'élevage en septembre.

Patricia Flochon

 

Fiche d’identité de l’entreprise

1955 : Création de l’entreprise par Gaston et Mireille Dubois
Début des années 80 : les deux frères, Yvan et Jean-Claude, reprennent l’activité
2000 : Création du nouveau couvoir à Viriat. Investissement : 350 000 €
2009 : Rallongement du couvoir. Investissement : 200 000 €
2018 : Investissement de 500 000 € : 600 m² supplémentaires de couvoir et achat de nouvelles machines
4 sites de production
(couvoir, reproducteurs et poules)
Personnel : 9 temps plein et deux intérimaires
Production : 3,4 millions de poussins commercialisés en 2020
Races : cou nu rouge pattes blanches pour le label et production fermière ; cou nu rouge médium (à pattes jaunes) pour le fermier exclusivement ; cou nu rouge label à pattes jaunes ; cou nu blanc souche label ; cou nu rouge médium souche lourde (pour les éleveurs indépendants et fermiers).
Mots clés : AVICULTURE