Publié le 18/04/2020 à 12:00 / Yolande CARRON

CONSOMMATION

Pour vendre du lait cru à destination humaine, vous devez avoir une autorisation de la DDPP. Suite à la crise sanitaire, les mesures ont été allégées.

Vendre du lait cru de consommation

Il est conseillé de réaliser un autocontrôle avec une recherche des germes Listéria monocytogenèse, salmonella, E.Coli et Staphylocoque Aureus. Le laboratoire LDA à Alimentec réalise ces analyses. Pour un certain nombre de producteurs de lait (filière longue, produits pasteurisés, à vérifier en comté) ces analyses ne sont pas réalisées par votre collecteur. Une analyse de tank avec des germes et des cellules faibles ne veut pas dire que vous n'avez pas de germes pathogènes dans votre lait. - Vous devez souscrire à une assurance responsabilité civile pour l'intoxication alimentaire. La règlementation du paquet hygiène précise que vous êtes responsable juridiquement et pénalement des produits que vous mettez sur le marché. Une fois ces démarches réalisées, l'arrêté lait cru vous demande d'avoir : - troupeau qualifié (indemne brucellose, tuberculose...) - eau potable pour le lavage machine à traire. Eau d'induction ou source agréée par arrêté préfectorale. - mélange 2 traites maximum ou 24h pour le robot - respect des températures : - Le lait cru doit être refroidi immédiatement après la traite, dans les 2 heures maximum et conservé à une température comprise entre 0 et 4°C, - sauf si la mise sur le marché est réalisée sur l'exploitation dans les 2 heures suivant la fin de la traite. Le lait n'est pas obligé d'être refroidi. - bouteilles spécifiques propres et étiquetées ou possibilité de mise en bouteille devant le client. Les mentions suivantes devront apparaître sur l'étiquette de chaque conditionnement individuel et sur une affichette lisible placée en évidence à la vue du consommateur final lors de la livraison en vrac : « Lait cru, à conserver à +4°C maximum », DLC, le nom et l'adresse de l'exploitation le numéro d'identification de l'établissement délivré par le préfet ou le
n° EDE ou n° SIRET La mention « faire bouillir avant consommation pour les personnes sensibles (jeunes enfants, femmes enceintes et personnes dont le système immunitaire est affaibli) » est également recommandée. -La date limite de consommation Elle est de J+3 jours (J étant le jour de la traite la plus ancienne).

 

N'hésitez pas à me contacter si besoin. Céline Facundo 06.69.47.90.70
Mots clés : CONSOMMATION