Publié le 17/03/2020 à 12:40 / Chef Rédacteur

Coronavirus

"Sans être alarmiste, il faut prendre au sérieux cette situation et anticiper notre organisation pour trouver la juste mesure entre la préservation de notre santé à tous et le maintien de notre activité", estime le président de la FDSEA, Adrien Bourlez.

Covid 19 : la FDSEA organise la solidarité agricole

Le coronavirus a fait son entrée dans notre vie. Nous sommes désormais directement touchés.

Les mesures se renforcent jour après jour, rendant notre activité plus difficile. Il faudra s'adapter à une situation nouvelle.
Sans être alarmiste, il faut prendre au sérieux cette situation et anticiper notre organisation pour trouver la juste mesure entre la préservation de notre santé à tous et le maintien de notre activité.
Notre métier présente la spécificité de fonctionner avec du vivant : on ne peut donc pas arrêter le travail et, même en confinement, nous devons continuer à nourrir nos concitoyens.

Il est donc primordial que nous puissions assurer la continuité de notre activité et je ne doute que toutes les entreprises travaillant en lien avec l'agriculture s'organiseront pour l'assurer.
Déjà, nous avons obtenu l'assurance du Ministre de l'agriculture que l'activité agricole pouvait s'exercer sans contrainte spécifique de déplacement, pour les matériels et les personnes qui la mettent en œuvre.


Faire appel à la solidarité entre agriculteurs

 

Syndicalement, nous nous mobiliserons à tous les niveaux auprès des services de l'État et des OPA.

Tous les services liés à la FDSEA, sont organisés à ce jour pour assurer une permanence téléphonique pendant le confinement. Notre objectif est de pouvoir répondre au mieux à vos préoccupations liées à cette situation.
Notre service de remplacement poursuit son activité de manière normale, avec une vigilance accrue en termes d'hygiène et de sécurité. Mais il nous semble primordial de pouvoir assurer ce service au maximum.
En cas d'infection d'ampleur, nous serons peut-être saturés et dans l'incapacité de répondre à toutes les demandes urgentes.
C'est pourquoi, nous mettrons en place une plateforme d'entraide au sein de notre réseau, en lien avec les syndicats locaux. Elle sera coordonnée par nos animatrices.
L'objectif est d'organiser l'entraide entre agriculteurs si l'un d'entre nous était touché par le virus.
En cas de besoin, je vous invite à téléphoner au 04 75 45 47 25. Vous serez accueillis même en cas de confinement, je le rappelle.

De nombreuses questions sont aujourd'hui en suspens, notamment sur les délais liés à la Pac. Nous prendrons les décisions nécessaires en temps voulu pour les permanences mais d'ores et déjà, notre réseau a demandé un report de la date limite de fin de dépôt.

Je vous invite tous à prendre soin de vous, et vous souhaite bon courage pour passer cette période très spéciale. Comptez sur nous pour rester mobilisés afin de défendre notre métier et les agriculteurs.

 

Adrien Bourlez, président de la FDSEA01