Publié le 18/10/2019 à 14:00 / Yolande CARRON

ENVIRONNEMENT

La jussie une plante exotique envahissante présente dans l’Ain.

Etang de la Dombes infesté à 90% par la jussie.

Il existe deux espèces de jussie, plante aquatique exotique et envahissante, Ludwigia grandiflora et Ludwigia peploïdes mais la distinction entre les deux reste une affaire d'experts. Quoi qu'il en soit celle-ci fait l'objet d'un arrêté interministériel du 2 mai 2007 qui interdit sa commercialisation, son utilisation et son introduction dans le milieu naturel.
Cette plante aquatique à fleur jaune originaire d'Amérique du Sud se développe dès le printemps dans les eaux calmes. Elle a été découverte en 1995 dans le département de l'Ain, notamment dans les rivières et étangs de la Dombes. Ce n'est qu'à partir de 2008 que les acteurs de l'Ain ont pris conscience des enjeux et ont commencé les actions de lutte contre la jussie. En 2012, avec l'accord des acteurs concernés, c'est le Syndicat Mixte Veyle Vivante qui avait été mandaté pour mettre en place le plan départemental de gestion des jussies.
En 2014, sous la tutelle du conseil départemental de l'Ain, la mission a été confiée à la FREDON de l'Ain.
Cette dernière œuvre au recensement des sites infestés et à la réalisation des travaux d'arrachage manuel. Plus de 40 sites (étangs, mares, rivières) font l'objet d'un suivi annuel sur tout le département de l'Ain. La moitié des sites sont infestés et font l'objet d'un arrachage manuel.
Un travail multi partenarial pour une lutte efficace
Depuis 2013 et renouvelé en 2019, le Département de l'Ain a mis en œuvre une procédure de Déclaration d'Intérêt Général pour pouvoir lancer les travaux, notamment sur des étangs privés, en lien avec le plan départemental de lutte contre les Jussies. Ce plan pluriannuel a pour but de :
- Rassembler les connaissances disponibles sur ces plantes et les expériences de gestion,
- Réaliser un inventaire cartographique des sites colonisés,
- Identifier, contacter et mettre en relation l'ensemble des acteurs concernés par cette problématique au niveau départemental,
- Élaborer un plan de gestion pluriannuel concerté issu d'une stratégie globale et cohérente,
- Réaliser des chantiers de régulation en fonction des opportunités et des enjeux,
- Informer, sensibiliser et animer autour de cette problématique.

Le Département a confié la mise en œuvre technique du plan de lutte contre les jussies à FREDON de l'Ain.
Des travaux d'expérimentation sont aussi menés en parallèle :
- Un conseiller machiniste de la FDCUMA de l'Ain expérimente et étudie des moyens mécaniques pour une gestion plus facile des sites infestés.
- L'ISARA de Lyon teste un protocole expérimental pour optimiser le contrôle de la jussie : application de chaux sur la surface de l'herbier de jussie sur 2 étangs de la Dombes à bas niveau d'eau. L'objectif d'analyser les effets de la chaux sur cette plante exotique et envahissante.
Agir avant qu'elle soit trop présente
Cette plante révèle un caractère très envahissant qui contraint le développement d'autres espèces aquatiques. Elle est capable de prendre 2 cm par jour et donc de dévaster un milieu aquatique très rapidement.
Certains propriétaires se sentent démunis face à cette invasive. C'est notamment le cas d'un propriétaire de la Dombes qui possède un étang d'environ 3 ha. Celui-ci est infesté à 90% de jussie. L'arrachage manuel devient difficile de ce genre de situation. L'assec de 2 ou 3 ans est un moyen pour limiter la propagation de la plante. Cependant celui-ci n'est pas suffisant : même après 3 ans d'assec la plante arrive tout de même à survivre.
Des chantiers d'arrachage rendus difficiles à cause de la sécheresse
Les fortes chaleurs rendent le travail compliqué : certains étangs ont un niveau d'eau très bas. La jussie ayant tendance à suivre le mouvement de l'eau, la FREDON constate que plus le niveau d'eau baisse, plus la jussie se rapproche du centre de l'étang. De plus, le niveau d'eau étant bas, le canoé (un des moyens de transport utilisé pour acheminer la jussie dans les big bag) s'enfonce dans le fond de l'étang. L'acheminement des bassines dans ce genre de situation se fait donc à la force des bras jusqu'à la berge.
Depuis fin juin 2019, ce sont plus de 40 big bag de jussie (d'environ 1000 à 1500 kg) qui ont été récoltés sur l'ensemble des sites concernés par des mesures de lutte sur le département de l'Ain.

 

Pensez à la signaler

Si vous pensez avoir aperçu cette plante au bord d’un étang, d’une rivière ou même dans une mare, fossé ; n’hésitez pas à prévenir la Fredon de l’Ain. Elle effectuera une reconnaissance de la plante et étudiera les éventuelles modalités d’intervention pour une élimination de la jussie.
Contact :  FREDON de l’AIN - 04 74 45 56 56
Mots clés : ENVIRONNEMENT