Publié le 09/02/2019 à 12:00 / Yolande CARRON

CONSEIL DEPARTEMENTAL

Lundi, lors de la session du conseil départemental, les arbitrages financiers en faveur de l’agriculture ont été présentés.

Jean-Yves Flochon, vice-président en charge de l’agriculture et la ruralité.

Pour rappel, ces arbitrages découlent de la conférence agricole, une réunion de concertation entre élus et représentants professionnels, qui a lieu chaque fin d'année.
Côté fonctionnement, pas de grand changement. Le Département maintient son enveloppe annuelle d'environ 3 millions d'euros. A cela s'ajoute une subvention d'1,2 millions pour le laboratoire d'analyse départemental.
Le budget investissement passe cette année de 1,2 à 1,9 millions d'euros. « Un effort conséquent et un signe de l'intérêt que nous portons à l'agriculture », résume Jean-Yves Flochon, vice-président en charge de l'agriculture et la ruralité.
100 000 euros seront destinés au projet de création de fruitière à Comté dans le Valromey.
Le département soutiendra aussi les projets de modernisation des beurreries d'Etrez et Foissiat. La première nommée de ces coopératives prévoit d'étendre ses locaux, la seconde envisage une très profonde rénovation de son site.
Il s'agira aussi d'investir aux côtés du centre de sélection de Béchannes, contraint de se mettre aux normes et qui devra dépenser plus de 300 000 euros. A terme, « nous allons organiser des réunions avec les autres régions et départements concernés (NDLR : la région Bourgogne-Franche-Comté et les départements du Jura et de la Savoie), pour travailler ensemble à un vrai projet de filière », annonce M. Flochon.
Le département confirme qu'il accompagnera financièrement les viticulteurs du Bugey dans leur projet d'installation de bouclier anti grêle. Un investissement estimé entre 600 000 et 700 000 euros, auxquels s'ajouteront, s'il est mené à terme, des coûts de fonctionnement non négligeables.
Autre orientation : « le soutien au service de remplacement », aujourd'hui confié à la structure Agri Emploi01. « C'est une volonté forte de notre part. Ce service, encore récent, fonctionne très bien. Nous continuerons à le subventionner au moins pendant les deux années à venir », détaille Jean-Yves Flochon.
Signe des temps, on note que 200 000 euros sont budgétés pour les projets de méthanisation agricole.
Plus conjoncturellement, la collectivité confirme qu'elle aidera l'entreprise Gesler (abattoir de Haut-Valromey victime d'un incendie volontaire en septembre dernier). « On attend que la construction commence et de savoir si l'État fera un effort, sachant que le montant des subventions publiques est plafonné à 40% » rappelle l'élu.
Et à ceux qui s'étonneraient que le conseil départemental ne soit pas venu en aide aux victimes de la sécheresse, comme il avait pu le faire lors de précédents aléas climatiques, le maire de Ceyzériat précise « que c'est un choix concerté avec la Région et les représentants professionnels. Ce que nous aurions pu mettre sur ce dossier aurait été soustrait à ce que nous consacrons aux soutiens aux investissements, sachant que quand on aide à créer ou moderniser des outils utiles aux filières, c'est aussi une façon de soulager les trésoreries des exploitations. »

E.G.
Mots clés : CONSEIL DEPARTEMENTAL