Publié le 30/12/2018 à 08:00 / Chef Rédacteur

COOPERATION

Créée au printemps 1938, la laiterie coopérative de Foissiat-Lescheroux collecte et transforme 6,5 millions de litres de lait. Au cours des décennies, elle a su s’adapter, conjuguant tradition et modernité, pour proposer à une clientèle fidèle des produits d’excellence commercialisés sous la marque le Coq d’Or.

Le Coq d’Or souffle ses 80 bougies

En Bresse, trois laiteries sont habilitées à fabriquer l'AOP crème de Bresse et l'AOP beurre de Bresse : la laiterie coopérative d'Etrez-Beaupont ; la Bressane, basée à Varennes-Saint-Sauveur en Saône-et-Loire ; ainsi que le Coq d'Or, beurrerie coopérative de Foissiat-Lescheroux. C'est à Alfred Meunier, l'un des anciens présidents de Foissiat-Lescheroux, que la coopérative doit son fameux Coq d'Or qu'il a lui-même dessiné, représentant alors « les valeurs et les forces de la France d'après-guerre ». A la fin des années 50, la beurrerie atteint un pic en nombre de sociétaires : 500. De 1,9 M de litres collectés en 1949, le litrage atteindra son plus haut niveau en 1976 avec 9,1 M de litres.

Récolte de médailles et investissements pour l'avenir

 

 

A Foissiat, la crème est maturée lentement. Le beurre est baratté à l'ancienne. Et les fromages blancs sont moulés à la louche à la main. Un savoir-faire d'excellence reconnu et récompensé régulièrement par des médailles d'or, d'argent ou de bronze lors du concours général agricole de Paris, ou encore lors des concours régionaux des produits laitiers sous AOP... La laiterie ne cesse d'investir afin d'optimiser la qualité de production. Hervé Puthet, son président, explique : « nous avons activement travaillé à l'amélioration des conditions de travail du personnel, en partenariat avec la Mutualité sociale agricole Ain-Rhône. En 2018, nous avons acheté deux machines à laver industrielles, une machine à couper le metton, et renouvelé les pasteurisateurs pour le lait et la crème. Nous avons également investi dans une nouvelle conditionneuse à beurre ».
« Rémunérer le mieux possible nos producteurs ! »
Interrogé sur la conjoncture il ajoute : « nous sortons de trois années marquées par de fortes restructurations pour l'entreprise, aussi bien au niveau du personnel, avec l'embauche d'un nouveau responsable d'atelier de production à l'automne 2016, promu directeur en mai dernier, qu'au niveau des investissements. Aujourd'hui, l'objectif est de retrouver de la valeur ajoutée sur l'ensemble de nos produits afin de rémunérer le mieux possible nos producteurs ». En 2018, le prix du lait devrait atteindre 360 €/1000 l.
« On espère améliorer encore ce chiffre en 2019-2020 pour permettre aux exploitations encore motivées par la production laitière de perdurer », ajoute le président qui réfléchit aujourd'hui à un projet d'envergure pour l'avenir : la création d'une nouvelle laiterie, précisant qu'il est encore beaucoup trop tôt pour communiquer plus de détails...

Circuits courts et clientèle fidèle

Les produits de la laiterie sont disponibles dans les commerces de proximité, chez les crémiers, en grande surface alimentaire, etc. « On propose un produit haut de gamme. Notre réseau de distribution est régional : Rhône-Alpes et Bourgogne. Nous ne travaillons pas avec des centrales d'achat. La GMS nous sollicite, mais en direct. Nous travaillons aujourd'hui avec toutes les grandes enseignes mais aussi les points de vente collectifs de produits fermiers, en dépôt-vente. Sans oublier les boucheries, boulangeries, petits industriels et quelques grossistes », souligne Hervé Puthet, très fier que la laiterie ait su fidéliser sa clientèle. Des consommateurs qui peuvent également venir se fournir dans le magasin flambant neuf de la coopérative, rénové en août dernier. Les connaisseurs apprécieront de pouvoir y trouver un succulent fromage fort traditionnel bressan (depuis septembre). La coopérative fournit également quatre collèges (via la plateforme Agrilocal 01) : de Montrevel-en-Bresse, Bâgé-la-Ville, Pont-de-Vaux et Bourg-en-Bresse. « Nous avons obtenu l'AOC en 2012 et l'AOP deux ans plus tard. C'est une fierté et une reconnaissance pour les producteurs et le personnel, c'est important pour le moral », ajoute-t-il. La laiterie coopérative à n'en pas douter, a encore de beaux jours devant elle ; son président se félicitant de
« l'excellente ambiance et du dynamisme qui règnent aussi bien au sein de l'entreprise qu'entre les producteurs ».

Patricia Flochon

 

 

Les produits phares

 

Beurre de Bresse AOP : 180 t
Crèmes de Bresse AOP épaisse et semi-épaisse : 300 t
Fromages blancs moulés à la louche à  la main : 120 t
Metton (produit de base pour fabriquer la cancoillotte) : 400 t
Mais aussi : des petits fromages frais, bouchons apéritif, et du fromage fort traditionnel bressan (fabrication lancée en septembre dernier).
L’entreprise :
14 salariés
3,8 M€ de chiffre d’affaires
6,5 M de litres de lait collectés en 2018 – Dix-sept exploitations adhérentes à la coopérative.

 

 

Les présidents

1937 - 1939 : Léon Maréchal (AG constitutive) – Paul Pauget
1939 – 1941 : Félix Favier
1941 – 1943 : Paul Pauget
1943 – 1947 : Félix Favier
1947 – 1951 : Paul Pauget
1951 – 1974 : Alfred Meunier
1974 – 1978 : Daniel Fromont
1978 – 1987 : Adrien Reynoud
1987 – 1993 : Marc Thénoz
1993 – 2012 : Bruno Dubois
Depuis 2012 : Hervé Puthet
Mots clés : COOPERATION