Publié le 08/10/2018 à 00:00 / Chef Rédacteur

TRANSMISSION

Divorce, invalidité, décès accidentel, départ d’un associé… certains évènements peuvent s’avérer lourds de conséquences pour son exploitation agricole. Les Jeunes Agriculteurs, la chambre d’agriculture, Cerfrance Ain et le Crédit agricole Centre-Est s’associent pour communiquer sur l’importance d’anticiper sa transmission.

Un agriculteur sur deux ne sait pas à qui il va transmettre son exploitation. Beaucoup d’entreprises agricoles disparaissent faute d’anticipation de la transmission.

Les statistiques sont sans appel : en France, un couple sur trois divorce, dont un chef d'entreprise sur deux. Près de 15 % des sociétés transmises suite au décès du dirigeant font faillite en raison d'une préparation insuffisante. Un agriculteur sur deux ne sait pas à qui il va transmettre son exploitation et beaucoup d'entreprises agricoles disparaissent faute d'anticipation de la transmission. Un triste constat qui ne doit pas pour autant en appeler à la résignation, au vu de la palette de solutions existant pour favoriser la pérennité de son entreprise.

Patricia Flochon
Retrouvez l'intégralité de l'article dans notre édition papier du 4 octobre.
Mots clés : TRANSMISSION