Publié le 03/05/2018 à 00:00 / Yolande CARRON

SERVICES DE REMPLACEMENT DE L'AIN

Rencontre avec Jean-Christophe Paquelet, président de la fédération des services de remplacement de l'Ain.

« Notre priorité : recruter des agents de remplacement »

Vous venez de prendre la présidence de la FDSR de l’Ain. Comment voyez-vous votre nouveau rôle ?

 « Nous avons fait évoluer les statuts de la fédération des services de remplacement de l’Ain pour créer un véritable service de remplacement départemental. Je vois un rôle essentiellement axé sur le développement et la mise en place de cette nouvelle structure. Celle-ci ne sera pas concurrente des services locaux, mais permettra au contraire de les renforcer et de palier les secteurs qui ne disposent pas de service de remplacement. »

A quelles situations le nouveau service de remplacement départemental entend-il répondre ?

« La vocation d’un service de remplacement est de permettre au chef d’exploitation de s’absenter en cas d’accident, de maladie ou pour un événement familial. L’objectif est aussi de lui permettre de prendre des vacances, de sortir de l’exploitation pour découvrir autre chose, de s’accorder une pause pour souffler, tout simplement … même si en temps de crise, il n’est pas toujours facile de s’arrêter. Nous souhaitons aussi que les agriculteurs puissent s’appuyer sur les prestations du service de remplacement pour prendre des jours, afin de se former et de se donner les moyens de poser un autre regard sur l’évolution de leur activité. »

Quelles sont les actions immédiates que vous comptez lancer ?

« La priorité est d’abord de recruter des agents de remplacement, au moins deux pour le lancement. Nous recherchons des candidats de tous âges, disponibles pour des missions à temps plein ou à temps partiel, peu importe. Viendra ensuite le temps de communiquer sur le service et les prestations qu’il pourra proposer. »

Propos recueillis par Sébastien Duperay
Mots clés : EMPLOI AGRICOLE