Publié le 08/11/2017 à 00:00 / Yolande CARRON

INFLUENZA AVIAIRE



Volailles de l’Ain : un arrêté permet de déroger temporairement aux conditions de production du cahier des charges de l’IGP

Publiés au journal officiel le 5 novembre, deux arrêtés datés du 25 octobre instaurent une modification temporaire, jusqu'au 31 mai 2018 au plus tard, des conditions de production de produits avicoles bénéficiant du « Label rouge » ou d'indications géographiques protégées (IGP) et des volailles « élevées en plein air ». Ces conditions dérogatoires sont applicables tant que le niveau de risque d'épidémie lié au virus de l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) est « qualifié d'élevé pour tout ou partie du territoire ou de modéré dans les zones à risque particulier », mentionnent les arrêtés.
L'un des arrêtés indique les conditions d'élevage pour les « volailles fermières de chair », « poules fermières élevées en plein air ou en liberté » et poules pondeuses « élevées en plein air » Label rouge ainsi que les canards et les oies soumis au gavage. Le second arrêté concerne les « volailles de l'Ain » et les « volailles de Bourgogne » élevées en plein air. Et il prévoit la suspension, sur la période définie plus haut, de l'application « élevée en plein air » et de l'obligation d'accès à un parcours herbeux en permanence pendant la journée. Les éleveurs situés sur les communes concernées par le risque de grippe aviaire et qui souhaitent bénéficier de ces dérogations doivent en informer l'organisme de défense et de gestion (ODG) du cahier des charges, celui du Label rouge ainsi que l'organisme certificateur concerné.

Avec Agrapresse
Mots clés : SANITAIRE INFLUENZA AVAIRE VOLAILLE DE L'AIN
Publicité