Publié le 24/02/2018 à 00:00 / Sébastien DUPERAY

SYNDICALISME

Plus d'une centaine d'agriculteurs de l'Ain et des Savoie se sont rassemblés autour de Bourg-en-Bresse mercredi 21 février pour protester contre l'accord de libre-échange avec le Mercosur. Ils contestaient également la nouvelle carte des zones défavorisées simples qui devrait lourdement pénaliser le département.

Une centaine d'agriculteurs mobilisés à Bourg-en-Bresse

Dès 8 h 30, ce mercredi 21 février, plusieurs dizaines de tracteurs ont afflué aux entrées de Bourg-en-Bresse. A partir de 9 h, trois barrages filtrants étaient en place aux entrées Nord, Ouest et Est de la ville, sur les ronds-points du Guidon, de Péronnas et de Montagnat. Au total, 120 agriculteurs, majoritairement de l'Ain, rejoints par quelques collègues des Savoie, tous issus des rangs des syndicats FNSEA et JA voulaient s'élever contre les incohérences dont ils s'estiment être les victimes depuis plusieurs mois. Avec en ligne de mire : les accords de libre-échange avec le Mercosur, qui laisseront « entrer sur le marché français des milliers de tonnes de viande, de volailles, de céréales... produits selon des conditions inimaginales en Europe », ont-ils clamé.

Il était également question des États généraux de l'alimentation, à la suite desquels la loi actuellement en préparation ne donne absolument pas satisfaction et ne respecte pas l'esprit du discours prononcé par le président Macron en octobre 2017 à Rungis. Enfin, comme si cela ne suffisait pas, la veille de cette mobilisation nationale, les agriculteurs de l'Ain ont appris que des communes de l'Ain allaient sortir de la nouvelle carte des zones défavorisées simples.

Reçue à la préfecture de l'Ain en fin de matinée, la délégation conduite par les présidents de la FDSEA, Adrien Bourlez, et des JA de l'Ain, Gaëtan Richard, s'est dite très déçue des réponses apportées par les autorités. Le mouvement risque de se durcir dans les prochaines semaines si des avancées plus concrètes ne sont pas obtenues, ont d'ores et déjà annoncé les responsables syndicaux.

Sur l'ensemble du territoire, ce sont 20 000 agriculteurs du réseau FNSEA et JA qui se sont mobilisés « pour dire non aux accords Mercosur », ont annoncé les organisateurs dans un communiqué, alors que les négociations reprenaient le même jour à Asuncion, capitale du Paraguay. Dans près de 90 départements, des actions ont eu lieu avec souvent une volonté de sensibiliser les consommateurs.

S.D.
Mots clés : MOBILISATION SYNDICALE JA DE L'AIN FSDEA DE L'AIN