Publié le 30/08/2017 à 00:00 / Sébastien DUPERAY

FÊTE DE L’AGRICULTURE

Le canton de Saint-Trivier-de-Courtes accueillait dimanche la 63e finale départementale de labour. Pour la première fois cette année, le concours départemental charolais se déroulait sur le même site. Laboureurs et éleveurs ont profité d’une magnifique journée ensoleillée, loin des préoccupations du quotidien.

à  SAINT-TRIVIER-DE-COURTES,  François Rousset et Alexandre Manguelin ont remporté dimanche la 63e finale de labour de l'Ain, à plat pour le premier, en planches pour le second. Cette année, le concours départemental charolais se déroulait sur le même site....

Ce couple de Louhans (Saône-et-Loire) et ses deux enfants avaient choisi de passer la journée à Saint-Trivier-de-Courtes ce dimanche 27 août, alors que se déroulait le même week-end la fête de l'agriculture dans leur département. Bon choix au vu du succès du rendez-vous des laboureurs organisé par les Jeunes agriculteurs de l'Ain ! Le public est venu en nombre en Bresse pour assister à la finale départementale de labour et au concours départemental charolais (lire en page 4), pour la première fois réunis lors d'un même événement.
Le bœuf à la broche a eu du succès : 820 repas ont été vendus et il en a manqué, des centaines sandwichs ont été servies... Ce fut l'affluence des grands rendez-vous et une véritable bouffée d'oxygène pour l'agriculture, qui en a bien besoin en ces temps difficiles (lire ci-contre). Pourtant, si l'on parle souvent de ce qui va mal dans le monde agricole, l'esprit était bien à la fête dimanche à Saint-Trivier. Et, bien entendu, à la compétition !

Vingt-cinq laboureurs se sont affrontés lors de la 63e finale départementale de labour : dix-neuf pour l’épreuve à plat et six en planches.

François et Alexandre

Vingt-cinq laboureurs se sont affrontés lors de la 63e finale départementale de labour. François Rousset, du canton de Chatillon-sur-Chalaronne, remporte l'épreuve à plat, dans une catégorie qui comptait dix-neuf compétiteurs. Alexandre Manguelin, du canton de Bourg/Villars, déjà vainqueur l'an dernier en planches, termine de nouveau premier cette année, face à cinq autres concurrents (palmarès ci-dessous). Chloé Chevalier, seule représentante féminine dans une compétition dominée par la gente masculine, s'est vu remettre un trophée pour sa brillante participation. Elle se classe 15e en labour à plat et termine avec le sourire. Les deux finalistes participeront à la finale régionale de labour en Haute-Loire le 3 septembre, pour remporter, souhaitons-leur, leur ticket pour la finale nationale qui aura lieu à Margny-lès-Compiègne (Oise), du 8 au 10 septembre.

 

Plusieurs animations étaient organisées pour les enfants : ici le circuit de tracteurs à pédales.. Belle démonstration de labour à cheval !

Machinisme et animaux

Tout au long de la journée, de nombreuses animations ont permis aux visiteurs de se divertir et de découvrir les différentes facettes de l'agriculture. Il y en avait pour les amoureux du machinisme, avec les meilleurs laboureurs de France, et des animaux, avec le concours d'élevage charolais. Les nombreux partenaires de l'agriculture étaient également présents : chambre d'agriculture, FDSEA, MSA, Crédit Agricole, Groupama, AGC-CERFrance, les organisations d'élevage de Ceyzériat, les fédérations des Cuma et des maisons familiales de l'Ain, Terre d'Alliances, établissements Bernard, Saaf... ainsi que les fournisseurs de matériels agricoles.
Il y en avait aussi pour les petits : mini-ferme, piste de tracteurs (à pédales !), labyrinthe géant et château gonflable. Enfin, il y en avait pour les nostalgiques  : démonstration de labour avec des tracteurs anciens, labour avec attelages d'animaux, échange sur les pratiques anciennes d'entretien de la terre... L'association Taca (travaux aux champs d'antan) présentait le battage à l'ancienne. « Avant, les agriculteurs fauchaient le blé et le mettaient en gerbes. Ils le battaient ensuite pendant l'hiver pour récupérer le grain. Ils gardaient les tiges pour la litière des animaux et les déchets étaient utilisés dans l'alimentation », ont expliqué Daniel Guillet et Pierre Janodet, tous deux membres de l'association. Le labour et l'élevage ont fait « bon ménage » à Saint-Trivier-de-Courtes, a conclu dimanche le président des JA de l'Ain, Gaëtan Richard.

Sébastien Duperay

 

 

 

 

Mathieu Grange, co-président du comité d’organisation affichant un large sourire, invitait dimanche soir toute son équipe à le rejoindre sur le podium pour une salve d’applaudissements bien mérités. « Nous sommes une équipe, nous sommes devenus des amis, et même une famille. C’est très enrichissant dans ce métier d’organiser des évènements comme celui-ci car ce sont des moments forts et je vais en garder un grand souvenir ». Un passionné qui se dit fier de son canton : « un canton dynamique, avec de nombreux jeunes, très impliqués et motivés ».

 

 

 

PALMARES 2017

 

Labour à plat
1er : François Rousset (parcelle n° 3), 225,5 points
2e : Antoine Bourret (p. n° 6), 223,5 pts
3e : Maxence Juffet (p. n° 12), 212 pts
4e : Nicolas Brevet (p. n° 1), 185 pts
5e : Geoffray Gatheron (p. n° 8), 173 pts
6e : Thomas Morel (p. n° 10), 170 pts
7e : Franck Piret (p. n° 11), 167 pts
8e : Pierre Collet (p. n° 2), 166 pts
9e : Loïc Geray (p. n° 18), 163 pts
10e : François Jacquiot (p. n° 9), 161 pts
11e : Bastien Maisson (p. n° 5), 159 pts
12e : Jordy Chanel (p. n° 4), 142 pts
13e : Florian Revaret (p. n° 17), 140 pts
14e : Thibaut Martinez (p. n° 19), 122 pts
15e : Chloé Chevalier (p. n° 13), 121 pts
16e : Thibaut Colin (p. n° 23), 117 pts
17e : Kevin Giroud (p. n° 7), 115 pts
18e : Jeremy Churlet (p. n° 22), 111 pts
19e : Steve Berger (p. n° 20), 70 pts

Labour en planches
1er : Alexandre Manguelin (parcelle n° 4), 206,5 points
2e : Eric Sève (p. n° 5), 167,25 pts
3e : Mickaël Claire (p. n° 1), 153,5 pts
4e : Fabrice Rey (p. n° 3), 144 pts
5e : Thomas Brazier (p. n° 6), 115,5 pts
6e : Damien Coulon (p. n° 2), 81,75 pts

Mots clés : CONCOURS DE LABOUR LABOUR A PLAT LABOUR EN PLANCHES
Publicité